Replica

an exhibition portrait

emplacement.

À propos de Time is Out of Joint à La Galleria Nazionale de Rome par Joël Riff

illustrée par Dussert+Lovera

 

anglais - Français

 

Une exposition ne commence jamais vraiment lorsque nous y entrons. Alors un peu avant de découvrir Time is out of joint, j'ai grimpé la Viale delle belle arti sans m'arrêter au Musée d'art étrusque dont un pensionnaire de l'Académie américaine me vantait pourtant le contenu lors d'un dîner deux jours plus tôt. Dans cette pente, se succèdent des pavillons nationaux rivalisant de modernisme par leurs architectures. J'arrivais du Maxxi où je m'étais rendu à reculons. Le soleil commence à taper. Nous sommes à Rome fin avril. C'est la première fois que je me rends à La galleria nazionale d'arte moderna, et en cherche donc la localisation. Un artiste m'avait la veille recommandé cette institution comme la seule excitante en son domaine dans cette ville. Et je peux désormais acquiescer. Une immense bâtisse néoclassique surgit sur ma gauche. Tout son caractère me fait et me fera penser durant la visite entière, au Petit palais parisien, en plus grand. Le lettrage du titre de l'exposition est diffracté sur les grandes marches en façade et je trouve cela plutôt de mauvais goût. L'accueil est souriant, il y a beaucoup de lumière naturelle que le blanc du décorum assez crémeux réfléchit. Avant de vraiment pénétrer le ventre du bâtiment, un épais tapis reçoit des assises sur lesquelles stagne un peu le public. J'y passerai également du temps à ma sortie.

 

Je me perds un peu dans les salles en accédant au parcours via une porte qui s'avère être une sortie de secours. J'interroge une gardienne de salle pour savoir où est l'actuelle exposition. Elle me répond : Ici. Je m'y suis donc retrouvé sans le savoir, et j'aime cela. La scénographie semble invisible. Aucune cloison artificielle ne paraît rompre la fluidité de la déambulation. Chaque salle communique avec plusieurs autres. On s'y perd pour repasser plusieurs fois aux mêmes endroits et aborder les œuvres selon des trajectoires renouvelées. Parfois une sculpture regarde une peinture. Les associations sont limpides. Plaisir et clarté guident l'ensemble de l'accrochage. J'applaudis intérieurement. L'appareil pédagogique est discret. Pas de monologue humiliant à l'entrée. Peut-être pas d'entrée unique d'ailleurs.

 

De manière générale, je ne touche ni ne sens les œuvres. J'apprécie un rapport de désir avec ce que je regarde, sans le consommer dans une interactivité que je trouve obscène. Le musée préserve une dimension de sanctuaire qui est celle que je lui demande. Tout reste beau et grave.

 

Au fil des pièces, je retrouve des merveilles, découvre des œuvres, approche des artistes, ressens un fonds riche et remarquablement bien exploité. Les toilettes en sous-sol sont organisées comme ceux d'un aéroport. Et un luminaire mal réglé éclabousse un hall souterrain d'éclairs électriques.

 

Sur place je me dis, voilà une conservatrice qui a tout compris. Elle fait de son bien public, une structure exemplaire en la matière. Par la suite, j'ai plaisir à contribuer au rayonnement de son initiative. Le document de visite est succinct sans être radin. Il cite Jacques Derrida ce qui est plutôt un mauvais point. Je me souviens des enfilades heureuses, des vis-à-vis aérés, de placements croustillants et d'évidences. Et ne pas vouloir tant prendre de photographies car il y en aurait tant à prendre. Vouloir revenir. C'est sans fin.

 

Joël Riff est un curateur indépendent, éditeur de la Chronique Curiosité mais aussi intervenant à l’École Duperré à Paris, il fais partie intégrante de Moly-Sabata, une résidence d’artiste initiée par la fondation Albert Gleizes. Depuis le lundi 27 septembre 2004, 10 heures, il voit une exposition par jours, au moins.

 

Ces mots ont été collectés à Paris pendant la 17ème semaine de 2017.

 

 

11 Octobre 2016 - 15 Avril 2018 à la Galleria Nazionale d'Arte Moderna e Contemporanea - viale delle Belle Arti, 131 00197 Roma

T. +39 6 32 29 82 21 E. gan-amc@beniculturali.it

www.lagallerianazionale.com

 

 

 

 

 

© 2016 - 2017 Replica. All rights reserved.